poster en_tete
Lettre de Musiqalpe Pour lire t cette lettre sur le site de MUSIQALPE, cliquez ici

Un concert unique ! 28 juin 20 heures Ripaille

edito Musique au Léman vous invite

Christian DANOWICZ, accompagné par Aleksandra Bugaj, violon et chant, et de Jean Marie REBOUL, piano, vous propose un concert unique le mercredi 28 juin 20h au Château de Ripaille (Thonon les Bains).

Avec, au programme : Paganini, Bach, Brahms, des bribes de folklore polonais et quelques oeuvres françaises.

Où acheter votre billet (20€)?

  • A l'office de tourisme de Thonon
  • Sur le site de Musiqalpe
  • Par téléphone au 0975 45 27 28

Une manière de (ré)entendre trois grands classiques européen sous l'archet d'un violoniste hors pair.

NB : Christian DANOWICZ vient d'enregistrer avec l'orchestre Leopoldinum des oeuvres classiques polonaises (Bacewicz, Szymanowski, Kochanski, Gorecki) et des pièces de deux musiciens de Atom Quartet (rappelez-vous : ils ont illuminé le festival 2013): David Lubowicz (violon) et Krzysztof Lenczowski (violoncelle).

Ce disque, quintescence de la musique contemporaine polonaise, sera en vente lors du concert.

Photographie

De si douces chansons populaires...

Si les noms de Paganini et de Brahms éveillent en chacun de superbes mélodies, il est probable que les chansons populaires polonaises restent un mystère pour nombre d'entre nous. Aleksandra Bugaj nous en interprètera trois. L'étendue de sa voix en fait une interprète magique à l'instar de Piaf.

Cette voix donne au répertoire des chansons populaires polonaises une sonorité particulière et personnelle.

Et il en faut de la personalité pour donner vie à des chansons telles que Wariatka tańczy ( la folle qui danse), Balonik (ballon) ou Ostatnia Niedziela (le dernier dimanche).

Elles ont en commun un spleen cher à nos amis slaves.
En voici quelques extraits :

  • C`est le dernier dimanche,
  • donc, ne sois pas avare avec moi,
  • regarde-moi aujourd`hui avec de la tendresse
  • la dernière fois.

(Ostatnia Niedziela)

ou

  • Son écharpe folle tourbillonne,
  • Ses lèvres folles tourbillonnent,
  • Oh, la folle,
  • Oh, ne regarde pas dans le miroir.

(Wariatka tańczy)

Merci à Malgorzata Tomaczewska-Martignière d'avoir accepté de traduire l'intraduisible âme poétique des polonais.

Plus d'info sur le site de MUSIQALPE